La cité des sang-pur t.1 - Lucille Chaponnay

By Etoile livresque - 09 mars




Imwin, capitale d'Ermera, est surnommée la Cité des Sang-Pur en référence aux mages qui la gouvernent. Grâce à leurs pouvoirs, ils règnent sans partage sur deux castes inférieures, les Privilégiés et les Poussières.

Suite à l'assassinat de ses parents, Senia, une Poussière, se voit propulsée dans le monde des Privilégiés où elle fera la connaissance de la jeune Miodanscelle Fet’Melek.

Malgré sa condition inférieure, elle devra protéger son amie et évoluer dans un univers qui la rejette. L'arrivée d'un Ombre, ces Sang-Pur espions du Conseil des Douze, va compliquer sa mission. Entre meurtres et enquêtes, Senia parviendra-t-elle à défendre ceux qu'elle aime ? "

Merci à Lucille pour ce service presse ! :)


Je vous présente aujourd'hui un roman qui envoie du lourd ! Non, vraiment, ça envoie du pâté, et mon deuxième coup de cœur de l'année après A curse so dark and lonely. Eh ouais, rien que ça ! J'ai tout aimé dans le petit bijou auto-édité d'une copine bookstagrammeuse, dont vous pouvez suivre le compte bookstagram ici et son compte d'autrice.

Ce roman, c'est un condensé de tout ce que j'aime en fantasy : des séparations par castes sociales, une forte diversité, et surtout, de la noirceur. Pour ce dernier point, on peut dire que le roman est plongé à la fois dans une atmosphère douce et sombre. Le début du roman commence sur une note assez joyeuse, avec Senia, une Poussière - la caste la plus inférieure, ne possédant aucun pouvoir - , qui se voit offrir un poste de garde du corps pour protéger une jeune noble, une Sang-Pur au pouvoir extraordinaire. Si elle réussit sa mission, elle pourra monter de caste et devenir une Privilégiée. Au départ, Miodanscelle et elle semblent assez peu en danger, mais au fur et à mesure, la tension monte et les (gros) problèmes arrivent.

J'ai apprécié la manière dont la plume alternait avec habilité les moments de tension et de relâchement - l'écriture est vraiment très bien maîtrisée et ce, grâce à un travail de relecture important, on sent tout l'amour de l'autrice pour son premier roman, et je peux vous dire que ce genre de chose, ça se ressent ! Les dialogues m'ont toujours paru réalistes. 

C'est un roman avec beaucoup d'action, si bien que je n'ai pas vu les 220 pages passer, bien au contraire. Le tout s'est écoulé avec une rapidité monstre, si bien que je l'ai fini en un jour. J'ai tellement aimé cette histoire que j'aurais voulu avoir la suite sous les mains directement. 

Même si l'on reste dans le registre de la fantasy, on peut y voir un petit côté policier avec une enquête qui dure tout le long. Senia a le don de ressentir le danger autour d'elle, chez les gens qui l'entourent. C'est pourquoi elle peut protéger une Sang-Pur. Elle va utiliser son pouvoir, et s'allier à un Ombre (à vous de découvrir ce que c'est eheh) afin de comprendre qui veut du mal à la famille qu'elle protège. La révélation n'est pas prévisible, ou en tout cas, je n'avais rien vu venir. L'antagoniste se révèle être très cruel, et, je vous préviens, on a le droit à une scène de torture assez bien décrite. Personnellement, j'aime quand on a ce genre de scènes dans des livres, car cela donne une tournure réaliste au récit qui ne peut pas être toujours empli de paillettes magiques.  Toutefois, âmes sensibles s'abstenir j'ai envie de dire o:).

L'univers est parfaitement travaillé, le système des castes et des classes est très bien expliqué et possède une touche d'originalité. L'autrice renouvelle la fantasy à sa façon. Les personnages sont tous assez attachants, avec leurs ambivalences, ils ne sont jamais parfaits, ni entièrement détestables. En outre, il n'y a pas vraiment de manichéisme, ce qui m'a fait réellement apprécier ma lecture.

Coup de coeur !

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires

Merci pour tous vos commentaires qui me remplissent de joie ❤