Les larmes de Saël - A.D. Martel

By Etoile livresque - 27 septembre

 


Des cris, une explosion, le dôme d’énergie qui vacille… Ceylan, la cité la plus sure au monde, est attaquée. Au cœur du chaos, Arcana découvre le vrai visage des ennemis de son peuple. L’un d’eux, un Saëlien aux iris rouges, est capturé.

Déterminée à échapper aux fiançailles orchestrées par son père, la jeune femme décide d’épouser l’ennemi. Un choix qui va bouleverser sa vie et le destin des deux peuples.

Pour survivre à Saël, Arcana devra ouvrir son cœur et son esprit.



Après avoir découvert deux magnifiques romans de l’autrice : Revival et le secret du faucon, j’ai décidé de me lancer dans un tout autre genre : Les larmes de Sael, son premier écrit auto-édité, une dystopie entre société utopique et un désert où vit une population apparemment malveillante et en retrait… Autant vous dire que cette histoire m’a charmée du début à la fin et qu’il s’agit pour le moment de mon œuvre préférée de l’autrice. Action, descriptions détaillées, messages écologiques, personnages attachants, de réels enjeux… tout est là pour en faire une lecture presque inoubliable et marquante.

Ce que j’ai aimé, c’est que la dystopie prend d’abord une tournure manichéenne : on a d’un côté des êtres vivant à l’ère technologique, dans un confort inéluctable, protégés par une bulle, contre une population devant vivre primitivement et au gré des pauvres ressources de la nature. On se dit en outre qu’on a d’un côté les riches consommateurs et d’un autre les pauvres qui sont bien heureux tout de même en profitant des ressources naturels. Ce n’est pas tant ça, finalement, et on l’apprend au rythme du récit : les deux points de vue se confrontent, mettant en avant le partage compliqué des ressources dans notre monde actuel. Pour cette confrontation, rien de mieux que de mettre en scène deux personnages aux antipodes : une fille de la cité technologique et un homme de ce clan primitif et critiqué. Je vous laisse découvrir l’évolution progressif de leur lien, car là-dessus, il vaut mieux avoir la surprise.


★★★★/5

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires

Merci pour tous vos commentaires qui me remplissent de joie ❤