mercredi 4 avril 2018

La petite mort - Davy Mourier




La Petite mort – Davy Mourier


2013 / 96 pages / 15€50


Je me suis rendue à la bibliothèque de ma ville et je suis tombée sur quelques bandes dessinées très attirantes. Celle-là m'a fait de l’œil avec son résumé qui montre déjà la présence constante d'humour. Je ne mets pas de citation au début de cet article parce que je trouve ça difficile de citer une BD sans montrer les planches ! Mais je vous en mettrai une ou deux dans ma chronique. 

- Résumé -


La Petite Mort est un enfant comme les autres : il va à l'école, il fête Noël et demande des cadeaux ...  Mais il doit aussi apprendre à devenir un Faucheur. Il reçoit divers leçons et tâches à accomplir afin de pouvoir reprendre plus tard le travail de son père. Mais le jeune faucheur ne semble pas vraiment enthousiasmé par cette tâche qu'on lui confère si jeune, d'autant plus qu'il aimerait, plus tard, devenir fleuriste ... 

Vous trouvez pas que L de Death Note ressemble à la petite mort ? 



- Mon avis - 


J'ai dévoré cette BD tant j'ai accroché dès le début. J'ai adoré l'humour présent dans chaque planche. Le style humoristique est parfaitement maîtrisé et j'ai au minimum décroché un sourire toutes les minutes durant cette lecture. Attention, humour noir très présent ! 

Hello Kittu, la base

Il y a une alternance entre des planches ayant attraits au récit et des planches présentant des données annexes. Les deux entrent en décalage puisque l'histoire est souvent accompagnée de couleurs ternes tandis que les pages annexes sont très colorées, entourées parfois d'un arc-en-ciel. Elles permettent de rajouter une touche d'humour supplémentaire à l'intrigue. 

Cette petite touche d'humour sur la mort répétitive de Kenny dans South Park m'a beaucoup plu.
" OH MON DIEU ! ILS ONT TUE KENNY ! "


L'intrigue est inédite et est bien menée au fil des pages. Les gags n'empiètent pas sur l'avancée de l'histoire. Davy Mourier montre l'évolution au fur et à mesure de la petite mort durant son année d'apprentissage en tant que faucheur. Mais il le confronte aussi au monde extérieur en montrant ses difficultés à s'intégrer. Après tout, qui voudrait être ami avec le fils d'un Faucheur ? Du coup on ressent tout de même de la peine pour la petite mort qui n'a rien demandé et qui ne veut pas spécialement tuer. La fin du tome m'a brisé le cœur et, en petite fragile que je suis, j'ai eu les larmes aux yeux. Les deux dernières pages oublient l'humour et montrent la tristesse profonde de la petite mort. Ainsi la fin est marquante tellement elle entre en décalage avec le reste de la BD. 

Le seul point m'ayant dérangé est le passage, dans la BD, des "aventures de Buzz Aldrin". Ce passage raconte sur 8 pages l'arrivée d'un astronaute sur la Lune. Même si la petite mort intervient à la fin, j'ai trouvé que ces quelques pages n'étaient pas très drôle, qu'elles étaient hors-sujet et surtout qu'elles ne faisaient pas avancer l'action.

Mais bon, ce n'est que 8 pages sur 96 pages de pur bonheur. Je n'ai qu'une hâte : me précipiter pour aller trouver le tome 2 en bibliothèque, ou bien le commander dans le cas où il ne s'y trouverait pas. (pour mon porte-monnaie j'espère qu'il sera à la bibliothèque...).
Entre autre, je vous conseille énormément cette BD si vous ne l'avez pas encore lue. :) 

- Ma note -


18/20

★★★