Le mari de mon frère

By Etoile livresque - 16 septembre


Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé... Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau... Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yaichi n'a alors pas d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses...


Le traitement de l'homosexualité au Japon est un sujet délicat. En effet, si je vous demande "les relations en-dehors de l'hétérosexualité au Japon sont-elles représentées ?" vous me répondriez sûrement oui en pensant aux Yaoi et Yuri. Le fait est que, dans ce genre, les relations sont souvent fétichisées, et il y a du moins une catégorie à part du shojo pour les qualifier. Une forte différenciation est faite au Japon entre les hétéros et les couples LGBT et, dans la vie de tous les jours, ils sont généralement effacés, mis à l'écart... C'est ce que tente de montrer le mangaka ici. Si les japonais ne sont souvent pas des personnes violentes qui seraient prêtes à anéantir physiquement quelqu'un pour son orientation sexuelle, les moeurs de cette société ne restent toutefois pas commodes : effacement, mise de côté, non-considération par la famille... Les conséquences d'un coming-out au Japon sont souvent désastreuses pour les concernés.

Le fait est que, en-dehors des oeuvres littéraires, les personnes LGBT sont très peu représentées : il y a un grand tabou. Le personnage principal de ce manga, Yaichi, accueille chez lui, Mike, le mari de son frère récemment décédé avec qui il n'était plus vraiment en contact. Empli d'idées reçues que la société lui a mises en tête, sa fille Kana lui permet de reconsidérer les choses et de voir l'homme sous un autre angle, jusqu'à ne plus être réellement gêné par sa présence. L'insouciance de cette petite fille permet d'adresser des messages simples mais pleins de bon sens : tant qu'il y a de l'amour et du consentement, pourquoi ne pas laisser les gens s'aimer, tout simplement ? De plus, le manga permet aussi d'aborder le concept de famille monoparentale : Yaichi s'occupe de sa petite fille quasiment à temps plein, son ex-femme ayant un travail lui prenant trop de temps pour la prendre en charge. Pour une fois, on a la représentation d'un père de famille presque seul, et ça, ça fait du bien à voir.

Les dessins sont quant à eux très simples mais permettent de mettre en avant les questionnements et les différentes émotions. Du fait des sujets abordés, le manga prend parfois une tournure dramatique avec une grande touche d'émotion qui m'aura décroché quelques petites larmes, mais cela est contrasté avec la joie de vivre de Kana. Je le recommande vivement.


★★★★/5

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires

Merci pour tous vos commentaires qui me remplissent de joie ❤