samedi 30 juin 2018

Qui je suis - Mindy Mejia

Chronique





Qui je suis - Mindy Mejia


21 mars 2018 / 400 pages / 22€ / Mazarine


J’avais passé ma vie à jouer des rôles, à être ce qu’ils voulaient que je sois, concentrée sur tous ceux qui m’entouraient, alors qu’à l’intérieur j’avais toujours l’impression d’être assise à cet endroit précis : recroquevillée au cœur d’une prairie morte, infinie, sans âme qui vive pour me tenir compagnie. "


- Résumé - 


Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d’autre chose, d’une expérience plus intense… et qui se révèle extrêmement périlleuse. Lorsque son corps sauvagement poignardé est découvert, une redoutable onde de choc traverse la ville de Pine Valley.

Très vite, il apparaît que Hattie entretenait une relation secrète, hautement compromettante et potentiellement explosive. Quelqu’un d’autre était-il au courant ?

Et jusqu’où cette personne était-elle prête à aller pour mettre fi n à cette relation ? Le petit ami de Hattie semble désespéré par sa mort. Son amour profond serait-il devenu une obsession ? Ou l’intrépide Hattie s’est-elle simplement retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment ?

Suggestif et tranchant, ce roman examine la frontière entre l’innocence et la culpabilité, l’identité et la duperie. L’amour conduit-il à la découverte de soi… ou à la destruction ? "


- Mon avis - 


J'ai lu Qui je suis grâce à NetGalley et aux éditions Manzarine que je remercie pour leur confiance ! Il s'agit d'un roman policier que j'ai adoré.

Une narration parfaite

Bon, vous devinez déjà que j'ai adoré ce livre puisque je commence direct par un point positif ! J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteure. Elle sait alterner parfaitement entre descriptions et dialogues. Les descriptions sont présentes, mais ne prennent pas toute la place et ne sont pas du tout ennuyantes. 
Il y a autre chose que j'ai apprécié dans la narration : le fait que l'auteure fasse alterner les points de vue des personnage à chaque chapitre. C'est un travail difficile à maîtriser car il est plus facile de perdre le lecteur et de le plonger dans l'incompréhension. Mais là, Mindy Mejia maîtrise cette alternance avec perfection ! Bref, j'ai été conquise. 

Le suspens est très bien maîtrisé 

Si il y a UNE chose fondamentale dans un roman policier, c'est bien le suspens. Il faut happer le lecteur et le tenir en haleine, de telle manière qu'il n'ait plus envie de lâcher le roman. Cela fonctionne parfaitement ici. Je voulais vraiment connaître toute l'histoire, le passé de Hattie, le dénouement... Bref, c'est un sans faute là-dessus pour moi !



Des personnages touchants

Le développement des personnages principaux est vraiment réussi. Comme dit précédemment, l'auteure alterne le point de vue des personnages à chaque chapitre. On a alors le point de vue à la première personne du singulier de Hattie, Peter et Del (le shérif). Leurs caractères sont bien développés et sont variés. Je me suis vraiment attachée à Hattie et Peter, et leur relation passionnelle est vraiment touchante et m'a donné à de nombreuses reprises des frissons. Par contre, j'ai détesté Del, le shérif qui mène l'enquête. Il manque vraiment de tact. En fait, c'est surtout sa remarque sur Hattie à la fin de l'histoire qui m'a vraiment énervée. Mais cela montre que l'auteure réussit vraiment à capter son lecteur et à lui faire ressentir de nombreuses émotions.


Une histoire crédible

Ce qui m'agace avec certains thrillers, c'est le manque de vraisemblance. Vous savez, ce genre d'histoire où le dénouement c'est : alors en fait le tueur c'était sa sœur jumelle qui avait été placé en orphelinat et qui a changé de sexe quand elle était petite. (oui je fais un petit clin d’œil cynique à Pretty Little Liars, si vous avez vu toutes les saisons je pense que vous me comprendrez).
Et bien ici, nous n'avons aucunement une histoire de ce type. La vraisemblance est au rendez-vous. Cela a pu dérangé certains car le dénouement est alors un peu trop prévisible, et je suis d'accord avec eux. Mais je préfère cela à une fin totalement tirée par les cheveux sans queue ni tête. Je ne vous en parle pas plus, car sinon, je vais vous spoiler, mais même sans la fin, le roman reste d'un réalisme sans nom. Le shérif explique toutes les étapes qu'il a suivi pour trouver le tueur, et on retrouve là un vrai travail d'enquêteur : les analyses d'empreintes, les alibis, les interrogatoires... Aucune révélation n'est laissée au hasard et toute l'enquête résulte d'un travail de recherche scrupuleux. 


❀ En bref  ❀


 Une plume délicate et mesurée, permettant des descriptions souples et utiles à l'intrigue
 Des effets de surprise maîtrisés et un suspens toujours présent
 Des personnages principaux parfaitement développés et attachants
 Une histoire vraisemblable et un dénouement réaliste



- Ma note -



★★★