jeudi 12 juillet 2018

Friend Zone - Mickaël Parisi

Chronique





Friend Zone - Mickaël Parisi


2017 / 186 pages / 4€99 (Kindle) 


- Résumé - 


" Thomas Grant est un détective privé, n'existant plus légalement aux yeux du monde, et offrant ses services sur le "Dark Web". En plus d'être intolérant et misogyne, son addiction à l'alcool et aux armes à feu font de lui un être ingérable dans chaque situation impliquant un quelconque rapport social. Sa route va croiser celle d'Opaline, jeune fille Végan, dont le frère s'est retrouvé embrigadé dans une secte intitulée "Les trentenaires". Persuadé de pouvoir sauver facilement le frère d'Opaline, Grant se lance dans une mission sauvetage sans plan et sans idée. Tout ne se passera évidemment pas comme prévu... "


- Mon avis - 


Je remercie tout d'abord l’auteur Mickaël Parisi qui m’a gentiment proposé de lire son roman. Je vous en parle brièvement dans cette petite chronique ! 

Le résumé m’avait beaucoup attirée car j’avais envie de me lancer dans quelque chose de différent de ce que je peux lire d’habitude. Le personnage principal est un vieux tueur à gage et détective privé vulgaire qui ne mâche pas ses mots. Il se nomme Thomas Grant et il s'agit du narrateur. Il s’agit vraiment d’un personnage détestable, intolérant et clairement misogyne. Je n’ai pas du tout apprécié certaines de ses remarques. Cela m’a clairement quelques fois dérangé, mais je suis restée tolérante étant donné que le roman est entouré d’humour noir et que l'auteur se moque lui-même de son narrateur. 

Cette histoire est à elle-même une énorme blague où l’auteur joue avec les effets de surprise, la parodie, les jeux de mots et les dénouements improbables. Le style utilisé est très cru, mais cela apporte une touche loufoque et inédite à cette histoire. Les détails peuvent parfois être sanglants et ne conviendraient pas à tout le monde. Mais cela ne m’a pas dérangée de mon côté. Toutefois, l’histoire en elle-même m’a légèrement déplu car elle m’a semblé décousue. Elle est bien lancée dans le début du roman, mais à la fin, j’ai trouvé qu’elle n’avait plus aucun sens. Je pense qu’il s’agit du but de l’auteur, mais j’aurais préféré un truc un peu plus terre à terre avec un dénouement concret. 

Bref, il ne s’agit pas d’une lecture m’ayant fait profondément réfléchir et apportant un quelconque message. Mais j’ai passé un bon moment en lisant ce roman légèrement violent qu’il ne faut pas chercher à prendre au sérieux.


❀ En bref  ❀


 Un style vulgaire qui m'a plu mais qui ne peut pas correspondre à tout le monde
 Une histoire trop décousue, sans sens véritable
 De l'humour noir parfaitement maîtrisé 
 Un roman "trash" à prendre à la légère 



- Ma note -



★★☆☆