Reste aussi longtemps que tu voudras - Mélanie Taquet


Merci à Eyrolles et à Mélanie Taquet pour ce service de presse et surtout pour la jolie soirée d'inauguration autour du second tome ! 

Résumé

" Nina a quitté Paris sur un coup de tête pour venir s'installer dans ce bed & breakfast du centre de Florence, tenu par son amie de toujours, Hannah. Mais les retrouvailles des deux femmes ne sont pas à la hauteur de leurs espérances : Hannah est aux prises avec sa sorcière de belle-mère et ses problèmes de couple ; quant à Nina, elle refuse d'expliquer les raisons de sa venue et semble fuir la réalité, préférant se laisser distraire par les délices florentins au bras de Marco, un Napolitain pensionnaire du bed & breakfast. Pourquoi Nina a-t-elle quitté la France aussi subitement ? Quels secrets tente-t-elle de dissimuler ? Sous le soleil de Florence, les parts d'ombre et de lumière de chacun se révèlent tour à tour. "

Mon avis

J'ai passé un très bon moment avec ce roman. Si la couverture peut sembler mettre en scène une histoire assez douce, simpliste, ce n'est aucunement le cas. Du début à la fin, j'ai été subjuguée par divers émotions, et j'ai été réellement émue dans différents passages. 

Tout d'abord, cette duologie m'attirait grandement du fait de son rapport à l'Italie. L'autrice connaît très bien ce pays et a voulu partager son amour pour cette culture dans son oeuvre, cela se ressent parfaitement dans le premier tome. Nina se rend à Florence et décrit parfaitement la ville dès le début. 

" A l'est, le magnifique dôme vert-gris de la synagogue dominait la vue, tandis qu'à l'ouest, si l'on se penchait assez, on pouvait apercevoir un petit bout du Duomo. " 

Toutefois, il ne s'agit pas d'un récit de voyage. Si Nina se rend aussi à Rome, on se trouve plus dans un récit initiatique que dans un roman servant à dépeindre toute l'Italie. Le cadre, très agréable, vient en second plan, mais apporte toujours une touche supplémentaire à l'intrigue. De plus, ayant réalisé beaucoup de voyages en Italie, dont Florence, j'ai retrouvé certaines habitudes italiennes que j'avais pu rencontrées dans le pays. 

" Ce fut ainsi que Nina fit connaissance avec Florence. Le chauffeur commettait infraction sur infraction, roulait trop vite, freinait brusquement. " 

Il ne s'agit alors pas d'un roman feel-good. L'histoire est assez sombre, finalement, comme peut l'indiquer la quatrième de couverture. Nina ne vient pas à Florence pour se prélasser au soleil chez son ancienne amie, mais pour fuir sa vie et ce qu'elle a laissé derrière elle à Paris. Le mystère autour de son secret est assez vite éclairci mais nous laisse sur des zones d'ombres jusqu'à la fin du roman. Ce n'est finalement qu'en se retrouvant entièrement que Nina réussit à crever l'abcès et à parler librement de ce qui la ronge. 

" Elle n'avait pas fui.
Elle s'était sauvée. " 

L'émotion autour de ce secret et des différents personnages que rencontre Nina au fur et à mesure est parfaitement maîtrisée à travers une plume délicate et descriptive. Le tout est parfois atténué à travers des moments de découverte de la ville, de nouvelles personnes, ou bien avec une certaine dose d'humour, qui ne vient toutefois pas entraver le récit. J'avoue avoir pu lâcher un petit ricanement dès le début du roman. Cet humour n'empêche pas à l'autrice de véhiculer des messages importants. A travers ce roman on se questionne sur notre rapport à l'amitié, à l'amour, et au pardon. Mais surtout, il y a une présence notable de féminisme. Certains personnages n'hésitent pas à donner des leçons parfois très sexistes et conservatrices. Toutefois, l'autrice remet vite cela en cause à travers le personnage de Nina, qui s'impose comme une femme libérée sexuellement et qui n'a pas à être jugée pour cela. Cela a été très agréable de suivre un personnage féminin avec divers amants sans que cela ne soit jamais mal vu dans la narration. Les leçons de morales données par les autres personnages sont quant à elles remises en cause avec brio.

"  J'en veux à ce monde, dans lequel une fille qui tombe enceinte sans être mariée est coupable et condamnée, comme si elle avait conçu seule cet enfant. " 

Par conséquent, je vous conseille grandement ce roman. S'il a pu quelques fois manquer d'un peu de dynamisme, il a su me toucher aux larmes, me faire rire, et réussir à m'émerveiller parfois. 

Ma note

★★★★★


Share:

Publier un commentaire

Merci pour tous vos commentaires qui me remplissent de joie ❤

Designed by OddThemes | Distributed by Blogger Themes